Monthly Archives: février 2024


image_pdfimage_print
Quartier latin
26/02/2024

Jozi Café

Le 25 février 2024

Jozi Café, 3 rue Valette, 75 005 Paris
De 8h à 16h30 (9h à 17h30 le WE) 
Note globale : 15
Situation : 14
Cadre : 13
Accueil : 15
Ambiance : 16
Café : 16
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
« Cimetière des éléphants » (Panthéon)


Jozi … Le surnom de la patronne ? … Eh bien non, c’est celui de Johannesburg*, la plus américaine des métropoles du continent noir, d’où viennent les membres de l’équipe. Aussi sympathiques que chaleureux, ces aficionados du café ont ouvert un coffee-shop sur les flancs de la Montagne Saint Geneviève. Niché dans une petite rue calme, quelques tables alignées sur le trottoir permettent de profiter du Panthéon tout proche – et même de Notre Dame au loin …

La file d’attente est looongue, mais c’est plutôt bon signe. Effectivement, 10mn plus tard de bonnes effluves nous happent à l’entrée. Les places sont limitées (22 !), le cadre sobre mais égayé de plantes, tableaux clairs et livres coincés entre deux poutres (notamment de nombreux spécimens des Guides du Routard !) 
Les petits d’hommes disposent d’une ribambelle de figurines d’animaux de la savane et sans doute de quoi dessiner, si l’on en croit les quelques chefs d’œuvres affichés – dont la devanture de Jozi soigneusement reproduite brique par brique ! 

L’ambiance est animée et polyglotte : si les étudiants ont déserté l’échoppe pour le week-end, de nombreux touristes venus sillonner le célébrissime Quartier latin les ont vite remplacés. Beaucoup optent pour le Brunch** ; nous en restons à nos traditionnels Latte et Espresso. 
Produit au Brésil par un collectif de femmes, ce café de spécialité est ensuite torréfié à Paris*** puis servi ici dans une jolie tasse bleu-Prusse siglée « Jozi ». Mais on peut aussi l’emporter (avec viennoiserie offerte avant midi !) ou l’acheter en grains …

Pour conclure : aussi joli que cosy, le Jozi !

https://www.facebook.com/jozicafeparis/

* Surnommée « Jo’burg » ou, à l’africaine, « Jozi » avec « Jo » et le suffixe « zi ».  
** Boisson chaude et jus de fruits pressés, pancakes surmontés de fruits frais accompagnés d’un petit granola qu’on arrose de sirop d’érable à sa guise, tartine de saumon et/ou avocat – voire, en option, œuf-mouillettes et/ou cakes au citron, à la banane ou la carotte. Le tout joliment présenté (22€).
*** Beans on Fire, torréfacteur collaboratif, atelier 7 rue du Général Blaise (IXè)


Gers

Le 18 février 2024

La Fabrique des colibris, 2 rue des Justices, 32 120 Mauvezin
De 9 à 16h, sauf vendredi (9h-15h/18h-22h30) et samedi (17h-22h30) 
Note globale : 14
Situation : 13
Cadre : 14
Accueil : 15
Ambiance : 14
Café : 14
Prix d’un café : 1,50 €

Aux mots croisés du jour :
« Il se nourrit dans un calice* » (Colibri)



Un petit colibri s’active et va chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu, tandis que les autres animaux observent atterrés l’immense incendie qui décime la forêt. Un tatou s’agace : « ce n’est pas comme ça que tu l’éteindras ! ». « Je sais, mais moi, je fais ma part », lui répond le colibri. Ainsi donc, nous dit la légende**, des actes apparemment dérisoires peuvent changer les choses s’ils s’ajoutent à d’autres.

Notre colibri a fait des émules dans les bastides de Lomagne***. 
En 2015, un café-restaurant solidaire ouvre à Cologne****, pour accompagner des personnes éloignées de l’emploi et permettre leur émancipation professionnelle et sociale.
Sept ans plus tard, un second voit le jour dans un ancien restaurant de Mauvezin. La grande bâtisse est pleine de charme avec ses vieilles pierres et poutres. Vaste aussi, avec son dédale de salles et petits salons. Une grande véranda donne sur la terrasse, elle-même ouverte sur le jardin : idéal pour se reposer au frais l’été !

Touristes et habitants s’y retrouvent volontiers – d’autant que la chair est bonne ! Les menus sont élaborés en fonction des saisons et les prix se révèlent … aussi légers que notre colibri ! Produits bio issus du terroir, plats originaux dressés de manière impeccable, café à la saveur délicate ; assurément la meilleure adresse des environs !

Mais c’est aussi un lieu d’échanges et de partage. De nombreux ateliers et animations accueillent écoliers, familles et anciens du village. Concerts, expositions, conversation anglaise, ateliers de Reiki et moult autres. De quoi donner une belle dynamique à cette jolie bourgade.

Pour conclure : à essayer goutte que goutte. 

https://www.facebook.com/LaFabriquedesColibrisMauvezin/

* En botanique, le calice est constitué de l’ensemble des sépales d’une fleur.
** Légende Quechua d’Amérique du sud, dont sont originaires les colibris.
*** Villages fortifiés de l’est du Gers. 
**** « Le Comptoir des colibris », à 9km de Mauvezin.            


Champs Elysees
11/02/2024

Nuances

Le 11 février 2024

Nuances, 10 rue de la Trémoille, 75 008 Paris
De 8h à 18h (9h le week-end) 
Note globale : 12
Situation : 12
Cadre : 10
Accueil : 15
Ambiance : 9
Café : 13
Prix d’un café : 3 €

Aux mots croisés du jour :
« Il est parfois mis en pièces » (Or)



Jamais deux sans trois : après l’Opéra Garnier puis Saint-Germain-Des-Prés, Nuances a ouvert en septembre un troisième coffee-shop dans le Triangle d’or*. 

Si la façade est immaculée, l’intérieur est …vitaminé ! Murs oranges, sol dégradé bleu-orangé reflété par le miroir du plafond aux sphères galactiques pour l’éclairage. L’architecte s’est dit-on inspiré d’un coucher de soleil dans le désert tunisien. Ou lever de soleil ? C’est que ça réveille !! Créatif, minimaliste et futuriste, de quoi me plaire, à priori. Mais non, tout cet orange, c’est trop !

Au fond, un bar en inox occupe toute la largeur. Froid, impersonnel – décidément pas ma tasse de café ! 😉 Heureusement, le barista est adorable et donne moult explications et anecdotes sur ses produits et la Maison. Enfin un peu d’humain !  

Vous qui me suivez depuis des années, vous savez que j’aime m’asseoir pour savourer tranquillement mon nectar en devisant avec mon Cher et tendre. Ici seules deux sinueuses banquettes se font face … avec un espace central traversé par les clients pour aller jusqu’au comptoir : bonjour la convivialité ! 
De petites tables basses, aussi design que colorées, permettent tout de même de poser, non pas nos tasses en porcelaine, mais nos gobelets en carton (Sacrilège !!)

Vous l’aurez compris : malgré l’originalité du lieu, le café sourcé et la gentillesse du barista, je n’y reviendrai pas. C’est plus un « Take away » (version améliorée !) pour ceux qui travaillent à côté et boivent leur café en marchant – très tendance ! (d’autant que c’est le seul coffee-shop du coin). Sinon, hormis des voisins venus se ravitailler en sachets de grains torréfiés, les clients ne sont que de passage : touristes (la Tour Eiffel est proche) ou shoppeurs (au portefeuille bien garni !)

Pour conclure : avis … nuancé !

https://cafenuances.com/

* Partie du 8e arrondissement, il est délimité par les avenues Montaigne, George V et les Champs-Elysées. C’est dans ce quartier que se concentrent les plus grandes fortunes de France, un grand nombre d’entreprises et de multiples commerces de luxe.
** Comme pour les deux premiers coffee-shops, le décor a été réalisé par le même et novateur studio d’architectes.





Butte aux Cailles
03/02/2024

Le Verbalon

Le 4 février 2024

Le Verbalon, 198 rue de Tolbiac, 75 013 Paris
De 8h à 24h, 10h le samedi (sauf dimanche et lundi) 
Note globale : 13
Situation : 12
Cadre : 13
Accueil : 12
Ambiance : 13
Café : 13
Prix d’un café : 2,30 €

Aux mots croisés du jour :
« Il est souvent en tournée » (Apéro)



« Verbalon » … pour « verre ballon », comme ceux qu’on trouve sur les tables : dans ce vieux bistrot, on annonce la couleur. On l’expose aussi, sur les murs et les bords du comptoir en étain, sans compter les plantes vertes, bien sûr. Rétro avec son sol en mosaïques et son mobilier à l’ancienne, il ne manque pas de charme.

Guetteurs, à vous la véranda : à l’angle des deux rues, c’est là qu’il faut se poster pour observer les flâneurs qui escaladent la Butte aux Cailles* ou les Smombies** qui manquent de se faire écraser sur l’artère principale !

Nostalgiques du Paris d’autrefois, préférez la salle. Gladys, la serveuse s’y active avec énergie. « Zut, je l’ai oublié : la tête à l’envers ! … Et le torchon du chef par terre, allez ! ». Pittoresque avec sa voix digne d’Arletty*** et sa bavarderie**** infatigable !

Les habitués l’interpellent et s’interpellent dans une ambiance gentiment bruyante. On s’inquiète des bulletins des enfants, de l’électricité qui augmente, des bouchons – pas ceux des bouteilles, non ! Le patron met un point d’honneur à servir de jolies quilles pour partager sa passion des vins d’auteur**** que son chef accompagne de petits plats de saison. Et ça plait : tout le quartier s’y donne rendez vous. Si la table vous tente, pensez à réserver, c’est presque toujours plein !

Pour conclure : pour boire un vert de rouge.

https://leverbalon.fr

* Colline recouverte de prairies, vignes et bois à l’origine, elle tire son nom de Pierre Caille qui l’acheta en 1543.
** Smartphone + zombies = le nez dans leur Smartphone.
*** Figure mythique de l’âge d’or du cinéma français, Arletty est connue pour ses répliques culte, dont la plus célèbre dans « Hôtel du Nord » : « Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai un gueule d’atmosphère ! » (1898-1992)
**** Habitude de parler beaucoup, y compris pour ne rien dire (terme ancien, rarement utilisé de nos jours).
***** Vin qui ne ressemble pas à celui du voisin, donc tout sauf un vin standard, stéréotypé et fait pour plaire au plus grand nombre. Il est donc rarement produit en millions d’exemplaires. NB. Quilles = … bouteilles ! 😉