image_pdfimage_print
Partage Café
12/05/2024

Partage Café

image_pdfimage_print

Le 12 mai 2024
Partage Café, 31 rue Lecourbe, 75 015 Paris
De 8h à 17h30 (week-end et jours fériés, 9h à 18h), accessible
Note globale : 14
Situation : 13
Cadre : 12
Accueil : 14
Ambiance : 15
Café : 15
Prix d’un café : 2,50€
Brunch le WE de 9h30 à 15h : 26 €

Aux mots croisés du jour :
« Il le suit » (tu)


« Partage », quel beau nom pour un café ! A quelques pas de Necker, c est un vrai coffee shop de quartier. Chacun des propriétaires y partage sa passion respective :

  • le café pour le premier : il le choisit récolté à la main, sourcé directement auprès des producteurs puis torréfié à Paris. Envie d’en emporter ? Ses sachets sont à la vente. De les tester sur place ? La Marzocco* en fait son affaire ! Mon Cher et tendre est toutefois un peu déçu par le dessin plutôt basique de son Latte. Celui qui l’a préparé n’est visiblement pas aussi expert, mais on a tous connu notre premier jour … Notre voisine hésite entre espresso et cappuccino, le barista lui conseille un cortado avec moult explications**, nos oreilles n’en perdent pas une miette, toujours promptes à nous permettre d’élargir nos connaissances caféologiques 😉
  • la pâtisserie pour le second : sa brioche perdue ne l’est pas pour tout le monde et ses roulés à la cannelle embaument toute la salle … ouverte sur la cuisine : c’est bien du « fait maison » ! Il partage aussi sa passion de la gastronomie en organisant des dégustations et ateliers culinaires où l’on peut découvrir de nouvelles saveurs.

Les amateurs se bousculent – particulièrement aujourd’hui, jour de brunch où l’on attend gentiment d’être placé derrière un panneau posé à l’entrée. Le café se remplit vite, c’est bruyant mais convivial et chaleureux : groupes de copains, familles et leurs poussettes, nombreux touristes de tous pays – pas de problème, l’un des 2 patrons parle français, anglais, espagnol et chinois !

Pour conclure : un avis sans partage.

                                    https://www.facebook.com/partagecafe

* C’est sans nul doute l’une des plus belles marques de machine à café professionnelle.
On lui doit, au moins en partie, la révolution du café de spécialité.
** Sorte de café au lait d’origine espagnole, composée d’un expresso mélangé avec une quantité à peu près égale de lait chaud pour réduire l’acidité. Le lait est cuit à la vapeur, mais pas aussi mousseux que dans beaucoup de boissons au café italiennes.


Bistrot rétro
09/05/2024

Café Clown

image_pdfimage_print

Le 5 mai 2024
Café du clown, 6 rue Lobineau, 75 006 Paris
De 7h30 à 19h (dimanche 8h, lundi 7h30-17h30)
Note globale : 14
Situation : 15
Cadre : 12
Accueil : 11
Ambiance : 15
Café : 17
Prix d’un café : 3,50€

Aux mots croisés du jour :
« Il fait toujours son cirque » (Clown)



Il doit son nom aux clowns représentés sur sa frise en céramique : c’est le « Clown Bar », bistronomique* voisin du Cirque d’hiver**, classé monument historique.

Le « Café du clown » est son petit frère, un bistrot rétro abrité par le Marché Saint-Germain. Sa salle ouvre directement sur les étals des maraîchers : pittoresque !
Un comptoir vintage, six petites tables, plus quelques autres côté rue sous les arcades extérieures. Déco des années 30, banquette de velours, vinyle*** égrenant des chansons des années 70 : c’est exigu mais confortable.

Dès potron-minet (rare pour un coffee-shop !), le patron s’affaire. Un bon gros toutou l’observe, placide – pas le genre à faire des acrobaties : c’est la mascotte du quartier. Son maître et barista a sélectionné les meilleurs cafés de diverses origines, torréfacteurs aussi, et investit dans une vraie machine de compétition, une Marzocco. Le résultat est là !
Amoureux du café-filtre, vous apprécierez les variétés soigneusement extraites et sourcées. Vous préférez l’espresso ? Vous savourerez des cafés de spécialité. La carte change régulièrement, Il y en a toujours de nouveaux à tester … pour vous donner envie de revenir !

Mon cher et tendre ose à peine entamer son Latte****, tant son dessin, une fougère sophistiquée, est une œuvre d’art. Et non, ce n’est pas une tête de clown. Elle, on la découvre sur les craquants sablés d’une pâtissière japonaise renommée. D’autres douceurs maison trônent sur le comptoir, madeleines au beurre noisette, pain aux bananes et Kouign-amann. Pas de tarte à la crème par contre, étonnant, non ?

Pour conclure : une bonne piste.

                                    https://www.instagram.com/cafeduclown/

* Bistrot, café ou brasserie servant une cuisine raffinée et inventive, de type gastronomique mais non étoilé.
** Construit en 1852 dans le XIè, c’est un polygone à 20 côtés percés de 40 fenêtres, d’un diamètre de 42m avec une charpente en bois. Conçu pour 5 900 personnes, sa salle en accueille désormais 1650 pour répondre aux normes actuelles de sécurité.
*** Disque microsillon qui fut le principal support de diffusion d’enregistrement sonore commercial dans la 2d moitié du XXème.
**** Technique du latte art qui permet de verser du lait dans un café pour créer des formes stylisées à la surface de la tasse.


La terrasse de la Tour de Nesles fait face à une esplanade de verdure et a vue sur le dôme des Invalides.
01/05/2024

La Tour de Nesles

image_pdfimage_print

Le 28 avril 2024
La Tour de Nesles, 114 rue de Sèvres, 75 015 Paris
De 7h à minuit (8h le WE)
Note globale : 14
Situation : 15
Cadre : 14
Accueil : 13
Ambiance : 14
Café : 14
Prix d’un café : 2,60€

Aux mots croisés du jour :
« En ivoire pour les solitaires » (Tour)



Besoin de faire un tour en quittant Necker* ? A gauche de l’entrée principale, au bout de la rue de Sèvres, la terrasse de la Tour de Nesles** vous accueille. Côté avenue de Breteuil, elle donne sur une belle étendue de verdure d’où on aperçoit le dôme doré des Invalides. De quoi trouver de l’apaisement quand on sort de l’hôpital.
A l’intérieur aussi, on se sent bien, le cadre est confortable et élégant : fauteuils légers en velours bleu avec liseré doré, petites tables rondes en bois verni, parquet foncé, comptoir avec porte-journaux et mur panoramique végétal.

On y croise tout à tour, un jeune patient qui fête sa sortie avec ses parents (les babines joliment ourlées du Nutella de sa crêpe !), des grands-parents qui attendent l’heure des visites, des soignants qui profitent de leur pause pour décompresser. Et puis aussi la jeunesse dorée de ce quartier huppé qui s’y donne rendez-vous et des touristes fourbus venus se désaltérer.

A notre tour d’y prendre place. Le garçon nous demande si l’on veut deux cafés. D’habitude, on vous propose plutôt des croissants, voire des petits déjeuners complets. En voilà un qui ne pousse pas à la consommation : rare (et apprécié !)
En un tour de main, nous voilà servis ; nos boissons ont du caractère : un nouveau tour de force ! … C’est le cas de le dire 😉

Pour conclure : de beaux atours.

                                                 https://latourdenesle.fr

* Ancien orphelinat-hôpital religieux, il est devenu le premier hôpital pédiatrique au monde en 1802. Sur plus de 5 hectares en comptant son jardin, il disposait de 250 lits – jusqu’à plus de 600 en 1850 ! De nos jours, outre les spécialités pédiatriques dont des urgences spécifiques et une maternité, il accueille aussi le siège du SAMU 75, un centre de recherches pour les maladies rares notamment et des services adultes très spécialisés.  
** Du nom de l’une des quatre principales tours de coin de l’enceinte de Philippe Auguste, au XIIème siècle. Elle terminait la clôture de la rive gauche de la Seine.
*** Depuis le 26 août 2004, 60e anniversaire de la Libération de Paris, cette esplanade a pris le nom de JacquesChaban-Delmas, ancien résistant et général de brigade. Il devint ensuite député-maire de Bordeaux (47-95), président de l’Assemblée Nationale à 3 reprises (entre 58 et 88), Premier Ministre (69-72) et, en 1974, candidat à la présidence de la république (1915-2000).


Coffee-shop aux Batignolles
27/04/2024

Dose

image_pdfimage_print

Le 21 avril 2024
Dose, 82 Place Félix Lobligeois, 75 017 Paris
De 8h à18h30 (8h30 le WE)
Note globale : 15
Situation : 14
Cadre : 13
Accueil : 15
Ambiance : 15
Café : 17
Prix d’un café : 2,40€

Aux mots croisés du jour :
« Lieu de culture » (Jardin)



Vous en avez votre dose de la circulation, des travaux, de l’agitation de la capitale ?
Filez vers la place Lobligeois, épicentre du quartier des Batignolles*, vous aurez brusquement l’impression de vous retrouver sur la place d’un joli village : terrasses à l’ombre des tilleuls, fontaine et petite église blanche**.

Vous y trouverez votre Dose :

  • de verdure
    Nichées derrière l’église, les places extérieures font face au square des Batignolles*** … et au soleil le matin !
  • de confort
    Bien que petit, ce coffee-shop est chaleureux : parquet et tables en bois, banquettes aux coussins dodus, magazines à disposition et comptoir aux appétissants gâteaux.
  • de convivialité
    Car ça ne désemplit pas ! En semaine, c’est le rendez-vous des étudiants et travailleurs ; le week-end (et son fameux brunch), celui des jeunes couples, familles et groupes d’amis – d’autant que l’ordinateur est interdit.
  • de café de qualité 
    C’est que les deux cousins à l’origine de ce projet veillent au grain. Ils le maîtrisent à la perfection (ou presque !), de la torréfaction au latte art (le dessin qui orne celui de mon cher et tendre aujourd’hui en est la preuve !)
    Vous préférez les décas ? Ils en ont aussi (rare !), biologique et décaféiné à partir d’une méthode naturelle issue de la canne à sucre.
    Vous n’avez pas encore petit-déjeuné ? Prenez votre dose de pancakes, avocado toasts, granolas ou pâtisseries. Hormis les viennoiseries, tout est fait maison – même la confiture ! Il faudrait avoir un grain pour refuser !

    Pour conclure : un café bien dosé.

                      https://www.dose.paris/content/8-nos-cafes-de-quartier

* Issu du latin : « bastide » (petite maison de campagne) pour certains ou « batifollium » (moulin à vent) pour d’autres.
** Avec son fronton triangulaire soutenu par quatre colonnes, elle ressemble à un temple grec.
C’est l’une des rares églises sans clocher … mais avec cloche (« Etiennette », logée dans un petit campanile).
*** Au retour d’un voyage outre-Manche, Napoléon III réclame un jardin à l’anglaise.
Légèrement vallonné, il dispose sur 16 000 m2, d’une rivière, une cascade, un lac et une grotte, mais aussi des palmipèdes qui gambadent au milieu des promeneurs.


Chez Rollais
21/04/2024

Chez Rollais

image_pdfimage_print

Le 14 avril 2024
Chez Rollais, 26 rue du Général Leclerc, 22 000 Saint-Brieuc
Tous les jours, de 10h à 20h
Note globale : 15
Situation : 15
Cadre : 15
Accueil : 17
Ambiance : 15
Café : 12
Prix d’un café : 1,25 €

Aux mots croisés du jour :
« Le plus fourni en balais » (Doyen)



Rollais est le doyen des cafés briochins : 112 ans ! Bien que dans une rue piétonne du centre, nous ne l’avions jamais remarqué. Si la façade est vintage, c’est surtout quand on pousse la porte qu’on change d’époque. Un joyeux bric-à-brac s’y est accumulé : photos de la Libération ici, vieilles plaques publicitaires, antique téléphone, bouteilles poussiéreuses, collections de paniers et couvre-chefs. Les murs sont délavés, le plafond peint à l’ancienne. Le temps semble s’être arrêté. Pourtant, les journaux mis à disposition, en vrac sur le tonneau, sont bien ceux de la semaine.

Le samedi matin, c’est bondé… jour de marché oblige. On peut se retrancher dans l’arrière salle, à mi-chemin entre une brocante et un théâtre. Mais c’est autour du comptoir patiné par les ans que se retrouvent les habitués : une femme devant son petit noir et une brochette d’hommes devant leur ballon de rouge ou blanc … qui appliquent la maxime écrite au-dessus : « Buvons le vin d’ici plutôt que l’eau de là ».

– Depuis quand je viens Chez Rollais ? J’y’étais déjà dans le ventre de ma mère ! 
– Moi, j’étais pas aussi précoce ; j’avais des culottes courtes la 1ère fois …
– Et moi, j’avais 18 ans. Je m’en souviens, c’est comme ça que j’ai trouvé mon mari !

Une vieille dame entre en tirant son caddie, elle s’installe au fond, sur la banquette.
Tout le monde la salue : « Bonjour Marité ! », « Bonjour Marité ! », « Bonjour Marité ! »
Une famille au grand complet fait son entrée ; ça s’embrasse, ça se congratule.
On se donne les dernières nouvelles, on pousse la chansonnette …

Le patron n’est pas en reste. Il aime raconter l’histoire d’Amélie et Joseph Rollais, ses grands-parents qui avaient acheté cette épicerie-café. On les aperçoit sur une photo noir et blanc. Puis ses parents ont pris la suite, et lui quand son père est mort, pour seconder sa mère d’abord, puis définitivement.  Intarissable, il connaît toute l’histoire locale et bien des anecdotes truculentes, se souvient des artistes venus ( Raymond Devos !) et des grandes figures du bar depuis disparues : Gégé l’accordéoniste, Anne, la nonagénaire au petit rosé quotidien … Chez Rollais, il y a de sacrés personnages !

Pour conclure : tout un uni…verres

https://www.facebook.com/BistrotChezRollaisSaintBrieuc/?locale=fr_FR


Page 1 of 11912345...102030...Last »