image_pdfimage_print
Dinard
29/10/2023

Darling

image_pdfimage_print

Le 29 octobre 2023

Le Darling, 1 bd Albert 1er, 35 800 Dinard
Tous les jours, de 7h à 22 h (accessible)
Note globale : 15
Situation : 15
Cadre : 14
Accueil : 15
Ambiance : 15
Café : 13
Prix d’un café : 2,90 €

Aux mots croisés du jour :
« Promenade des Anglais » (walk)


« Darling », c’est le chéri des amateurs de beaux espaces … et des célébrités de passage ! C’est là que nos amis briochins nous ont donné rendez-vous, dans la plus british des stations balnéaires bretonnes. Ce salon de thé trône à l’entrée du Royal Emeraude*, l’une des élégantes demeures bâties à la fin du 19ème siècle par de riches Anglais en quête de villégiature. Face au cinéma et tout près de la plage de l’Écluse, du casino, des commerces et des galeries d’art – autant dire, on ne peut plus central ! -, loin de la foule et un peu hors du temps – autant dire, au calme !  

Sous une imposante verrière Belle Époque, le Darling est un club** anglais au charme délicieusement suranné. De confortables fauteuils Chesterfield invitent à s’installer pour feuilleter les journaux mis à disposition. Piano à queue****, abat-jour à pampilles, atmosphère feutrée, il ne reste plus qu’à se laisser aller et s’imaginer dans le salon d’un roman d’Agatha Christie …

Lors du five o’clock, tout le monde commande a cup of tea. Tous***** ? Non ! Une irréductible alsacienne demande une tasse de café ! C’est heureusement possible (ouf !) et il est servi, lui aussi, dans une jolie vaisselle – avec l’échantillon d‘une de leurs pâtisseries maison comme griotte sur le Strudel. Après une traversée en mer et une balade vivifiante, voilà une escale bien réconfortante !

Pour conclure : un accueil royal.

https://www.royalemeraudedinard.com/fr/bar-dinard.html

* Construit en 1892, il fût d’abord hôtel Emeraude, puis annexe de l’hôtel Royal 2 étoiles, puis Mercure 3 étoiles et enfin Royal Emeraude 4 étoiles en 2011.
** Lieux de détente très sélectifs et traditionnellement fermés aux femmes, les « clubs » jouaient autrefois un rôle important dans la vie sociale des milieux aisés de Grande-Bretagne.
*** Petites pendeloques groupées en franges servant d’ornement en couture ou en déco.
**** Piano-bar le vendredi de 19 à 21 h, avec apéro-concert une fois par mois, où le directeur de la Maison partage sa passion du jazz et pousse même la chansonnette (plutôt bien, dit-on …) 
***** Clin d’œil à Astérix (dont le dernier album sort cette semaine) : « Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les romains… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur ».



Saint-Malo
22/10/2023

Bougeotte

image_pdfimage_print

Le 22 octobre 2023

Bougeotte, 5 rue du Puits aux Braies, 35 400 Saint-Malo
De 8h30 à 17 h, sauf jeudi
Note globale : 15
Situation : 15
Cadre : 13
Accueil : 14
Ambiance : 14
Café : 18
Prix d’un café : 2,00 €

Aux mots croisés du jour :
« Grand quand son fils le devient » (grand-père)

Après avoir vécu vécu en Californie, à Washington et à Londres, deux sœurs décident d’ouvrir un coffee shop à Montmartre avec une amie : ça leur manque tellement !  Elles le doublent d’une petite cantine healthy, tendance végétaro-gourmande.
Dix ans plus tard, la cadette est à nouveau prise de bougeotte : avec son mari, ils rachètent une ancienne crêperie de la Cité corsaire, pays de leurs grands-pères respectifs. On est en janvier 2022 ; ils se donnent 3 mois pour la transformer en café-cantine …

A deux pas de la Grand-Porte et du Port de plaisance, mais légèrement en retrait des artères principales (et de leurs hordes de touristes), la situation idéale. Si la rue est étroite, quelques tables ont néanmoins trouvé place sur les pavés. L’intérieur est à peine plus grand mais chaleureux : miroirs en rotin, ampoules accrochées à une tige de bambou, dessins à l’encre de chine joliment encadrés, petit colibri** et coussins wax* pour la touche de pep. Les petits d’hommes ont leurs chaises hautes, coloriages, livres et jouets (on voit que les propriétaires en ont des spécimens !) 

Ouvert de bonne heure (rare !), l’ambiance est y accueillante et décontractée. Mais le café, me direz-vous ? Celui du jour (préparé dans une Marzocco : la Rolls des machines !) a l’arôme généreux et le corps étoffé. Et la fougère dessinée sur le Latte de mon Cher et tendre est parfaitement maîtrisée. Au petit déjeuner, Granola aux fruits frais et compotés, brioche roulée à la cannelle, cake à la banane, voire rösti*** ou Croque Bougeotte**** les accompagnent. Et à midi, de petits plats maison, inspirés de leurs voyages et des saisons, peu nombreux mais malouins et de qualité.
Mais chut : évitez d’ébruiter cette pépite, elle risquerait de perdre son âme …

Pour conclure : du blé noir au café noir.

www.bougeotte.net

*  Recouverts d’un tissu africain traditionnel, reconnaissable par ses motifs spécifiques mais surtout ses couleurs très vives. 
** Sigle de la Maison. Cf « La sagesse du colibri » ou « Comment chacun fait sa part », conte amérindien de Pippa Dyrlaga.
*** Galette de pommes de terre aux herbes, fromage frais, bacon et œuf au plat.
**** Leur sandwich-signature : comté 18 mois, Saint-Nectaire, confit d’oignons, crème à la moutarde et pain au levain.


Bonne-Nouvelle
image_pdfimage_print

Le 15 octobre 2023

Mamie Bonne Nouvelle, 35 bd Bonne-Nouvelle, 75 002 Paris
Tous les jours, de 8h à 2 h
Note globale : 15
Situation : 15
Accueil : 16
Ambiance : 15
Café : 14
Prix d’un café : 2,40 €

Aux mots croisés du jour : 
« Mamie blouse » (combinaison)

Mamie s’agrandit : bonne nouvelle, non ? 
Après la rue Saint-Fiacre*, les Faubourg Montmartre et St Denis, la voilà dans le très animé quartier des grands Boulevards, à côté du Gymnase, du Théâtre des Nouveautés, et du Grand Rex … non loin du Musée du chocolat : Mamie aime les douceurs ! 

Mamie sait concocter de bons petits plats, réconfortants et rassasiants : poulet rôti et autres blanquettes – sans pour autant renoncer à ses légendaires burgers gourmets. 

Mamie aime son confort : sa grande terrasse est chauffée l’hiver et son intérieur, tout de briques, de bois et de pierres. Aux murs, elle a accroché ses cuivres, assiettes en porcelaine et portraits de famille. Et sur les banquettes, posé de moelleux coussins. Point de néons blafards chez Mamie : la lumière est tamisée. Juste ce qu’il faut pour profiter de ses trésors : postes de radio, machine à écrire, mappemonde, faisan empaillée (de Papi ?). A l’étage, elle vous invite à mille lieues de la trépidante vie parisienne … au Québec : bois, têtes de cervidés et même réserve de rondins ! 

Mamie aime les petits : elle a sorti du grenier ses chaises hautes en rotin. Et quand vient la froidure, elle s’inquiète : « Tu n’as pas froid comme ça ? Tu devrais mettre un chandail », et sort son tricot pour leur confectionner une petite laine.
Mamie est un peu perdue avec les nouvelles technologies, elle les interroge : « Toi qui t’y connais, dis-moi déjà comment on envoie des m&m’s ? », ou encore « Explique-moi ce qu’il a dit, Mr Gougueul » …

Mamie aime le café doux et rond ; elle le sert dans une jolie tasse couleur crème et siglée de son nom, avec un berlingot de sucre aux tons pastel.

Pour conclure : Grand-mère sait faire un bon café.

https://www.mamie-restaurants.com/nos-adresses/

* Le premier « Mamie Burger » ouvre en 2013, à côté de l’Opéra. Trois autres le suivent à Paris, puis un à Rouen et un autre à Reims. Début 2019, l’enseigne change de nom et devient « Mamie Bistrot » : ses burgers qui sont sa signature sont complétés par des plats bien de chez nous …





Madeleine
08/10/2023

Mado à Paris

image_pdfimage_print

Le 8 octobre 2023

Mado à Paris, 252 rue de Rivoli, 75 001Paris
Du mercredi au lundi, de 8h30 à 19 h (9h30 le WE)
Note globale : 14
Situation : 15
Cadre : 15
Accueil : 15
Ambiance : 15
Café : 9
Prix d’un café : 2,90 €

Aux mots croisés du jour :
« Faire sa madeleine » (pleurer)


Mado* était une passionnée. De danse ; elle enchaînait les tournées d’un bout à l’autre de la planète. Et de pâtisserie : à son retour, elle inventait de nouvelles recettes aux saveurs du bout du monde. Sa préférée ? Les madeleines**, bien sûr. Elle avait même appris à sa nièce comment les confectionner … et savourer !

Nostalgique de ces moments magiques, cette dernière décide, bien plus tard – en 2019, d’ouvrir un salon de thé dédié à « ce petit bonheur à croquer ». Un véritable cocon au cœur de la capitale, dont la terrasse, installée sous les arcades de la rue de Rivoli, fait face au jardin des Tuileries. Le décor est soigné, intimiste ; sur les étagères, des livres et sur les murs … des photos de Mado, sa tant(e) admirée. 

Avec son chef-pâtissier, elle imagine de nouvelles recettes*** : framboise-pistache, chocolat noir-orange, coco-ananas, violette-yuzu, crème de marron-chocolat, fleur d’oranger, caramel beurre salé, chocolat au lait-guimauve et autres saveurs toujours plus surprenantes. Légèrement croustillantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur, ce sont de purs délices. Et pourquoi ne pas tester le « Tea Time » avec ses 3 madeleines salées, 3 sucrées et boisson au choix ? Ou partager une madeleine géante à coque de chocolat ?   

Les amateurs de café risquent d’être déçus, ils préfèreront le cappuccino dont la mousse de lait masque (un peu) l’absence de saveur. Ou un chocolat chaud goûteux et onctueux, clairement une meilleure option. Pour les autres boissons, je ne peux guère vous conseiller, ce n’est pas trop ma tasse de thé 😉

Becs sucrés, fermez les yeux avant de partir : il vous serait difficile de résister aux jolies boîtes de madeleines à emporter et autres gourmandises exposées à l entrée !

Pour conclure : des madeleines près de la Madeleine.

https://madoaparis.com/

* Née en Bretagne en 1924, Mado devint une danseuse de renom.
** On raconte qu’un chef pâtissier avait disparu lors d’un dîner royal. Dans l’urgence, sa commise avait utilisé des coquilles Saint-Jacques comme moules. Conquis, le roi et ses convives avaient donné le nom de la cuisinière à ce nouveau gâteau.
*** Constituées d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, de produits de saison et de fruits frais, elles sont confectionnées chaque matin dans leur laboratoire situé à quelques pas : fraîcheur et saveur sont ainsi garanties.
NB. Possibilité de privatiser la salle (jusqu’à 40 personnes), commander centre de table, cadeaux d’invités ou pièce montée de madeleines, demander une animation triporteur pour un événement ou personnaliser les madeleines à partir de 50  (logo  d’entreprise ou photo).


Charonne
01/10/2023

Café Sans Nom

image_pdfimage_print

Le 1 er octobre 2023

Café Sans Nom, 57 rue de la Réunion, 75 020 Paris
Tous les jours, de 7h30 à 1h30 du matin
Note globale : 15
Situation : 14
Cadre : 15
Accueil : 16
Ambiance : 17
Café : 14
Prix d’un café : 2 €

Aux mots croisés du jour :
« Reste propre même après avoir été sali » (Nom)


La Réunion ? Une île paradisiaque : sa forêt tropicale, ses volcans*, ses récifs de corail, ses plages, l’Océan indien … et les 10 000 km qui nous séparent : trop excentré pour notre café dominical ! Oublions nos rêveries ultra-marines et revenons sur le continent …

La Réunion, c’est aussi un quartier du 20è arrondissement : il réunit le petit et le grand Charonne autrefois séparés par un mur. Populaire et chaleureux, avec ses  petits restos, boutiques et ateliers d’artisans – et sa célèbre école**. La place du même nom en est le cœur ; elle s’anime les jeudis et dimanches lors du marché. 

Les cafés y étendent leurs terrasses. Dont le nôtre : naguère « Café-tabac de la Réunion », comme le rappelle la mosaïque au sol, il est devenu « Café Sans Nom ». Pourquoi ? Mystère ! Mais si son nom est anonyme, son cadre est authentique, du parquet au bar arrondi en zinc, en passant par les tables en formica, banquettes en moleskine et rayonnages de livres – avec, au milieu, un vieux poste radio TSF, comme celui de mon grand-père ! 

Sous les miroirs, les visages de Brel et Gainsbourg restent songeurs, tandis que les dessins d’« Edith en marcel », ou « Maria qu’a l’as » amusent. Sur un autre, une main tend une bouteille de coca au plus têtu des mammifères : « Passer du coke à l’âne ». Sans Nom, mais pas sans caractère !

La délicate musique jazzy rend propice la lecture ou les échanges. Ici, les gens se parlent facilement. C’est ce que souhaitait le patron quand il a repris l’affaire*** : un lieu où se retrouvent aussi bien les éboueurs que les bobos. Gagné : c’est un vrai lieu de « Réunion »,  un lieu de vie et de papote sans fin …

Pour conclure : Sans Nom mais pas sans charme.

https://www.privateaser.com/lieu/42810-cafe-sans-nom

* Le piton de la Fournaise, un volcan actif qui s’élève à 2 632 m d’altitude, mais aussi le piton des Neiges, immense volcan éteint.
** Ecole publique, Vitruve est connue pour sa pédagogie expérimentale par projets pour permettre à chacun, enfant comme adulte, de trouver sa place dans le collectif.
Sa devise : « C’est à plusieurs qu’on apprend tout seul ».
*** Ancien cadre commercial, Tahar Mouici, a repris cette affaire en 2015.


Page 5 of 118« First...34567...102030...Last »