Monthly Archives: septembre 2019


image_pdfimage_print
Aux Cadrans
15/09/2019

Aux Cadrans

Le 15 septembre 2019

Aux Cadrans, 21 bd Diderot, 75 012 Paris
Tous les jours de 6h à 2h
Note globale : 14
Situation : 15
Cadre : 14
Accueil : 15
Ambiance : 14
Café : 13
Prix d’un café : 2,60 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Ne fument plus depuis longtemps » (locomotives)

 

Un rapide coup d’œil à l’horloge du beffroi* : on est dans les temps !
Le TGV de mon Caministe** préféré s’ébranle à 12h59 ; ma prochaine réunion commence à 14h :
suffisant pour traverser la rue et avaler un petit noir en face, avant de reprendre, non pas mon bâton de pèlerin …
mais mon Pass Navigo pour retourner au turbin !

Depuis 1900, cette brasserie accueille les voyageurs en partance pour le sud ou de retour dans la capitale ;
certains sont devenus des habitués et y descendent à chaque halte parisienne.
Sur la terrasse, la véranda ou la grande salle aux airs de jardin d’hiver***, cadrans de montres et horloges d’époque rappellent aux étourdis … qu’après l’heure, c’est plus l’heure !

Face au comptoir en écailles et ses verriers en laiton trône une pâtissière, une des plus anciennes de la contrée, dit-on.
Ne cherchez pas une vieille artisane ; il s’agit d’un meuble en bois sombre à la vitre bombée, qui coulisse pour pouvoir récupérer ses appétissantes douceurs – réalisées maison, précise la Direction !

Service à toute vapeur pour les passagers pressés de se sustenter avant de sauter dans leur train.
Mais les garçons savent aussi prendre le temps d’accompagner les clients très âgés jusqu’aux espaces moins animés : impeccables avec leurs nœuds papillon, et d’une bienveillance et gentillesse rares dans ce type d’établissement !

Pour conclure : loin du train train …

https://aux-cadrans.business.site

* Dans l’esprit de l’Exposition universelle de 1900 pour laquelle la gare a été construite, cette immense tour carrée
la domine du haut de ses 67 mètres, et porte sur ses quatre faces des cadrans monumentaux de plus de 6 mètres
de diamètre !
** Pèlerin du « Camino », le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. 
(NB. Nom inventé de toutes pièces par nos soins … précisé parfois d’un « membre du Parti Caministe » !)
*** Une immense verrière, des fresques florales, plantes vertes et grands lustres en cannage pour une ambiance
quasi champêtre, en tous cas bien moins tumultueuse et agitée que sur le boulevard : un véritable havre de paix ! 


Café bibliothèque face à Tour Saint Jacques
08/09/2019

Le Café Livres

Le 8 septembre 2019
Le Café Livres, 10 rue de Saint Martin, 75 004 Paris
Du lundi au samedi de 8h à minuit (10 h à 20h le dimanche)
Note globale : 13
Situation : 14
Cadre : 15
Accueil : 11
Ambiance : 13
Café : 12
Prix d’un café : 2,60 € 

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Gardent la ligne » (Livres)

Des livres par milliers, voilà un café qui porte bien son nom !
Une vraie bibliothèque avec ses murs tapissés de livres qu’on peut feuilleter à sa guise – à condition de les remettre
à leur place en partant ! -, confortablement installé dans un fauteuil club ou sur une banquette en cuir.
Petits, grands, classiques, récents … et même des albums et livres animés* pour les petits d’hommes !

C’est donc dans cette ambiance littéraire que nous dégustons notre petit noir, entourés de lecteurs isolés
mais aussi de touristes qui chuchotent pour préserver l’atmosphère feutrée.
On est à deux pas du théâtre du Châtelet, de l’Hôtel de ville, de la trépidante et commerciale rue de Rivoli,
et pourtant l’ambiance est reposante : lumières tamisées et fond musical doucement jazzy, tables espacées …

Certains se sont installés en terrasse pour profiter du soleil et des rues encore endormies de la capitale.
Un peu en retrait de la circulation, elle fait face au square de la Tour Saint Jacques : c’est d’ici que partent les parisiens
pour le chemin de Compostelle, le plus souvent à pied, mais parfois à cheval ou en VTT.
Au Café Livres, ils font tamponner leur crédentiale** et prennent une bonne rasade avant leur périple (1800 km !)
Les plus motivés – ou plus inquiets ?! – se retrouvent, chaque troisième vendredi du mois***,
pour échanger conseils ou souvenirs, préparer leur voyage ou montrer leurs clichés.

Pour conclure : on peut y faire un tour, c’est un café qui marche !

http://cafe-livres.lafourchette.rest

* Les livres animés ou livres à système (parfois désignés sous les anglicismes livres pop-up ou pop-hop)
contiennent des mécanismes développant en volume ou mettant en mouvement certains de leurs éléments.
** Véritable « passeport du pèlerin », elle est l’héritière de la lettre que l’évêque remettait autrefois aux pèlerins
de Compostelle pour inviter les autorités, l’Église et tous les hommes rencontrés en chemin à leur offrir aide et protection. En 1958, la Société française des Amis de Saint-Jacques a réinstauré cette pratique. On l’obtient auprès d’une association jacquaire et elle permet d’accéder à de nombreux hébergements en France et en Espagne puis obtenir sa Compostela (certificat de pèlerinage) à l’arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle.
*** A l’initiative de l’association Compostelle 2000, réée en1998, elle propose aux anciens et futurs pèlerins de Compostelle des renseignements et conseils pratiques, des marches pour tester leurs condition physique et des moments d’échanges avec d’anciens pèlerins.


O Coffee
01/09/2019

O Coffee

Le 1er septembre 2019

O Coffee, 23 rue de Lourmel*, 75 015 Paris
Tous les jours, de 8h à 17h (9h le WE)
Note globale : 13
Situation : 11
Cadre : 12
Accueil : 12
Ambiance : 14
Café : 17
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Collectionneur de papillons » (essuie-glace)

 

C’est la rentrée : bleu de travail, agenda pro et … nouveaux cafés !
Pour démarrer cette nouvelle année, que diriez-vous d’un coffee shop ?
Un quoi ? Une boutique où l’on boit du café, si vous préférez … mais pas que !
Le concept est aussi simple que le cadre : on y vient comme on est pour faire ce que l’on veut ;
siroter une boisson, grignoter des muffins ou petit-déjeuner en plein après-midi, le tout dans une atmosphère détendue.
Du matin au soir, on y est comme chez soi mais à l’extérieur, seul au milieu des autres ou profitant de leur proximité pour échanger. En résumé, c’est un salon de thé … à l’américaine !
Et ce qui est là-bas une institution se développe chez nous à vitesse grand V.

Surfant sur la tendance, j’en ai choisi un à l’ambiance australienne : un vrai repère de surfeurs urbains, si l’on en croit
les magazines, photos et planches suspendues. La déco se veut cosy mais manque de netteté, les pièces sont exigües ;
on comprend vite que ce n’est pas vraiment un endroit où se poser. Le turnover est permanent : habitants du quartier, travailleurs voisins et vagues d’asiatiques (il doit y avoir un hôtel répertorié dans leurs guides à côté !), qui commandent, consomment ou emportent sous une musique entraînante mais trop forte : pas vraiment reposant !

Par contre, rien à dire sur le café, tout droit venu de la Brûlerie de Belleville et préparé avec soin dans la rutilante Marzocco par deux baristas** en tablier-jean. Accompagné d’un mini broc d’eau chaude, l’expresso est un vrai nectar et le Latte art est particulièrement réussi – dommage qu’il soit servi dans un verre de cantine XXL !

Pour conclure : un café où l’on s’entasse***

https://www.facebook.com/O-Coffee-shop-899618906724142/

* A 100m de ma boulangerie alsacienne préférée (et vous pouvez vous fier à mon expérience !),
tous les jours sauf le mardi, de 7h à 20h et jusqu’à 19h le dimanche, au 18 de la même rue.
** Propriétaires du Coffee shop et tous deux anglophones, Matthew est australien et Timothée français.
Après avoir participé à des évènements, pop-up et Food Market avec leur vélo triporteur pendant un an,
ils ont ouvert fin 2016 leur coffee shop comme à Melbourne.
*** Pas sans tasse … cent tasses ! 😉