15ème arrdt


image_pdfimage_print
Avenue Victor Hugo

Le 2 février 2020
You Decide, 152 avenue Victor Hugo 75 016 Paris
Every day from 8 a.m to 6 p.m, weekends at 9 p.m
Note globale : 14
Situation : 12
Cadre : 12
Accueil : 15
Ambiance : 13
Café : 16
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Il le suit » (tu)

Café américain ou artisanal ? Tu décides !*
Avenue Victor Hugo, on trouve un Mac Café, un Starbucks et … You Decide !
Mon choix est (vite) fait : le nouveau petit coffee-shop de cette grande artère. 
Un véritable cocon où se pausent teen-agers du lycée Janson de Sailly tout proche et business men du quartier,
à toute heure de la journée. Quelques touristes aussi, à la recherche du musée Marmottan …

Terrasse ou intérieur ? You Decide !
La première est minuscule mais le trottoir suffisamment large pour ne pas se sentir bousculé par l’effervescence de la ville.
Le second n’est guère plus grand (un vrai trou de souris !) mais non dénué de charme – surtout la petite banquette
du fond, sous un décor d’oiseaux et de sous-bois agrandis par un (judicieux) miroir.

Salvador ou Guatemala ? You Decide !
Pour ma part, j’ai un petit faible pour le premier bien que le second soit bien fruité. Une chose est sûre : c’est sans conteste the best of the place. Il provient de deux célèbres torréfacteurs artisanaux** et passe ensuite dans la fameuse Marzocco, l’une des meilleures machines au monde, fabriquée à la main à Florence. 

Pudding or cheese-cake ? You decide !
De la porte de la cuisine (toujours ouverte), on aperçoit le pâtissier, car – cherry on the cake – tout est home-made.
A déguster sur place ou to take-away. Un cadre charmant et chaleureux, une cuisine fraîche et de qualité,
un service discret et efficace : what else ? The place to be …

Pour conclure : une bonne décision !

You decide

* J’suis bilingue !! 😉
** Square Miles à Londres et l’Arbre à café à Paris.


Avenue Victor Hugo
02/02/2020

You Decide

Le 2 février 2020
You Decide, 152 avenue Victor Hugo 75 016 Paris
Every day from 8 a.m to 6 p.m, weekends at 9 p.m
Note globale : 14
Situation : 12
Cadre : 12
Accueil : 15
Ambiance : 13
Café : 16
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Il le suit » (tu)

Café américain ou artisanal ? Tu décides !*
Avenue Victor Hugo, on trouve un Mac Café, un Starbucks et … You Decide !
Mon choix est (vite) fait : le nouveau petit coffee-shop de cette grande artère. 
Un véritable cocon où se pausent teen-agers du lycée Janson de Sailly tout proche et business men du quartier,
à toute heure de la journée. Quelques touristes aussi, à la recherche du musée Marmottan …

Terrasse ou intérieur ? You Decide !
La première est minuscule mais le trottoir suffisamment large pour ne pas se sentir bousculé par l’effervescence de la ville.
Le second n’est guère plus grand (un vrai trou de souris !) mais non dénué de charme – surtout la petite banquette
du fond, sous un décor d’oiseaux et de sous-bois agrandis par un (judicieux) miroir.

Salvador ou Guatemala ? You Decide !
Pour ma part, j’ai un petit faible pour le premier bien que le second soit bien fruité. Une chose est sûre : c’est sans conteste the best of the place. Il provient de deux célèbres torréfacteurs artisanaux** et passe ensuite dans la fameuse Marzocco, l’une des meilleures machines au monde, fabriquée à la main à Florence. 

Pudding or cheese-cake ? You decide !
De la porte de la cuisine (toujours ouverte), on aperçoit le pâtissier, car – cherry on the cake – tout est home-made.
A déguster sur place ou to take-away. Un cadre charmant et chaleureux, une cuisine fraîche et de qualité,
un service discret et efficace : what else ? The place to be …

Pour conclure : une bonne décision !

You decide

* J’suis bilingue !! 😉
** Square Miles à Londres et l’Arbre à café à Paris.


Bistrot du Quartier latin
26/01/2020

Les pipos

Le 26 janvier 2020
Les Pipos, 2 rue de l’Ecole Polytechnique 75 005 Paris
Du lundi au samedi de 7h à 1h
Note globale : 15
Situation : 15
Cadre : 15
Accueil : 15
Ambiance : 16
Café : 12 
Prix d’un café : 2,00 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Son arrivée provoque un départ » (relève)

 

En haut de la Montagne Sainte Geneviève, des touristes passent devant une devanture qui paye si peu de mine
qu’ils n’osent y entrer. S’ils savaient …
Depuis la fin du 19e siècle, c’est ici que les habitants du quartier se retrouvent.
Le nom a changé presque autant que les propriétaires. L’actuel « Pipos » vient de « p’tits polytechniciens »,
surnom donné aux élèves de première année de l’École* jadis voisine. Combien sont venus s’y ragaillardir ?
Et parmi eux peut-être, notre oncle Paul dans les années quarante puis notre père par la suite, qui sait ?

A l’intérieur, rien n’a changé ou si peu : le sol de mosaïque date la 2ème guerre, le bar en bois sculpté est resté dans son jus (depuis 1946 !), les murs sont recouverts de vieilles réclames et le plafond d’affiches jaunies. C’est rustique mais authentique. Sans doute ce qui a donné envie à Woody Allen, venu tourner « Midnight in Paris », d’y installer sa base. On est au cœur d’un des plus vieux quartiers de Paris**, face à une minuscule place pleine de charme … et au calme : un luxe ici !
Ce n’est pas pour autant un musée, c’est un vrai lieu de vie. Tout le monde semble se connaître, on y échange dans la bonne humeur, on s’y désaltère (de bons vins !), on s’y rassasie de « petits » plats traditionnels – genre potée auvergnate, saucisse d’Auvergne ou truffade : du roboratif, on est dans la Montagne, que diantre !

Mais une ombre plane sur cette institution qui, malgré son titre de « meilleur bistrot parisien 2018 », pourrait bien disparaître : le propriétaire du local commercial recherche un nouvel acquéreur du bail – une franchise de magasin notamment qui lui fournirait un loyer nettement plus élevé. La menace est telle que les clients ont lancé une pétition
en novembre dernier, pour demander à l’Unesco et à la Ville que les Pipos soient classés : pipophiles, à vos plumes !

Pour conclure : ce bistrot, c’est pas du pipeau !

https://www.facebook.com/lespiposbaravins/

* Fondée en 1794 et militarisée en 1804 par Napoléon, l’École polytechnique, – surnommée l’« X » (du symbole dans l’algèbre des polynômes)  -, est la plus prestigieuse de nos écoles d’ingénieurs.
** Le quartier latin. 


Face au Pont Mirabeau
19/01/2020

La Terrasse

Le 19 janvier 2020
La Terrasse, 5 place de Barcelone, 75 016 Paris
De 8h à 23h30, 9h le samedi, 9h-18h le dimanche, symbole-handicap
Note globale : 15
Situation : 13
Cadre : 16
Accueil : 16
Ambiance : 15
Café : 14 
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Qui se répète » (ara)

 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine …
et juste en face, de quoi désaltérer des gosiers asséchés :

– De l’eau à la claire fontaine à colonnettes de Monsieur Wallace. Il en avait installé une centaine pour que chaque parisien puisse avoir de l’eau potable ; c’est l’une des rares survivantes (mais prévoir un gobelet, celui d’origine a disparu !)

– D’autres boissons de toutes sortes si l’on préfère, dans les brasseries qui s’étalent sur la large place.
Voilà qui peut paraître bien banal … et pourtant …

« La Terrasse » évoque chaleur et verdure : tout ce qu’on recherche à cette période de l’année.
Bonne pioche !

Sous son grand store bleu azur, cette terrasse est bien abritée derrière ses jardinières de fleurs. De quoi oublier un instant les pots d’échappement de la très passante avenue de Versailles, tout en profitant des parasols chauffants …  en attendant le soleil estival. Si vous craignez les courants d’air, une seconde terrasse lui succède, plus protégée encore.

Mais pour un dépaysement total, c’est à l’intérieur qu’il faut s’installer. 
On quitte la capitale pour se trouver propulsé au cœur des Caraïbes : les plantes dégringolent de leurs suspensions,
de (faux) champignons poussent au pied d’un arbre (entier !) Pour un total moment de détente, s’installer dans l’un
des deux fauteuils suspendus, se laisser bercer en fixant le ventilateur du plafond et s’imaginer à l’époque coloniale.
Un perroquet croaille. On sursaute. C’est Oscar, la mascotte de la maison. Il ne reste plus qu’à commander un petit verre de rhum pour se remettre de ses émotions … et replonger dans sa douce torpeur.

Pour conclure : un établissement qui mérite un Oscar.

http://laterrasse-paris16.fr


Good News, le nouveau Coffee-shop du XVè.
12/01/2020

Good News

Le 12 janvier 2020
Good News Coffee, 27 bis rue Mademoiselle, 75 015 Paris
De 8h30 à 18h, 9h le samedi, 10h le dimanche (Fermé le lundi)
Note globale : 14
Situation : 11
Cadre : 15
Accueil : 14
Ambiance : 14
Café : 17 
Prix d’un café : 2,50 € 

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Arme australienne » (boomerang)

 

Bonne nouvelle pour Mademoiselle : un nouveau coffee shop a ouvert ses portes à ses pieds – rare dans ce quartier !
Le bâtiment est tout neuf, la déco moderne et épurée. Il n’est pas immense mais  lumineux grâce à ses grandes verrières. Tables avec plateau de marbre et pieds de bistrot chinés, carreaux new yorkais couleur bleu canard, et puis le bois omniprésent, sans oublier la touche green : on s’y sent bien. Et si Mademoiselle veut se passer de l’eau sur les mains, un savon liquide parfumé assorti au carrelage l’attend sur le lava-beau, ainsi qu’une pile de serviettes d’invités joliment empilées sur l’étagère de bois : du jamais vu !

La Good News ? C’est le Good coffee ! Un café de spécialité – que dis-je, des cafés : on les choisit selon leur origine,
leur mode d’extraction*, leur préparation** et même leur capacité : verres et tasses sont soigneusement alignés
sur le comptoir avec l’indication des prix, des contenances et des récipients (j’adore !)
Le gérant est Australien, c’est un passionné. Pour les grains, il se fournit chez un compatriote ; la machine par contre
est italienne, mais quelle machine*** ! Quant à la torréfaction, elle serait plutôt anglo-saxonne – moins forte que
dans la botte donc. Si vous n’êtes pas puriste, vous pouvez demander à ce qu’on ajoute du lait, chaud, mousseux,
avec un élégant dessin : le Latte, c’est tout un art, on le savoure déjà avec les yeux !

L’autre Good News ? Une cuisine healty particulièrement soignée ou un « brekkie »**** le week-end avec son plat emblématique – non, pas du kangourou ! -, un toast à l’avocat.
Les serveurs (souriants) sont tous anglophones, la clientèle internationale … un véritable melting pot !

Pour conclure : Oh, my Good !

https://www.facebook.com/pages/category/Coffee-Shop/Good-News-Coffee-Shop-146948979358021/

* Expresso, filtre, à froid …
** Latte, flat white, cappuccino …
*** Marzocco
**** Brunch australien (avec ou sans dessert : 18,50 ou 22 €).


Gloriette, le café bohème du XVème
06/10/2019

Gloriette Café

Le 6 octobre 2019
Gloriette Café, 58 rue de la Convention, 75 015 Paris
Tous les jours, de 7h à minuit
Note globale : 14
Situation : 13
Cadre : 14
Accueil : 15
Ambiance : 14
Café : 12
Prix d’un café : 2,30 €

 Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Coup de bourdon » (glas)

« Gloriette » : littéralement, petite gloire … Tout un programme !
Petit pavillon destiné au repos et à la poésie dans les parcs des châteaux à la Renaissance, elle s’est invitée depuis dans nos jardins : pergola ou tonnelle, elle sert de support aux plantes grimpantes pour offrir un espace détente ou un coin repas.

L’atmosphère est tout aussi champêtre et romantique dans ce « Gloriette Café » : alcôves et vieux meubles en bois,
vigne vierge et papier peint fleuri, cage à oiseaux transformée en lampadaire et panier pour fagots en porte-Journaux,
ou encore pot à lait en guise de vase pour les épis de blé. Il y a un petit côté bohème dans tout ça, limite kitsch, mais non moins ravissant. Voilà une nouvelle adresse qui ne manque pas de charme !

Au carrefour des rues Saint-Charles et Convention, toutes deux commerçantes et passantes, elle pourrait être bruyante. Que nenni ! A l’heure du laitier, c’est un vrai havre de paix, d’autant que la musique d’ambiance est toute en délicatesse.
Par contre, les tables sont relativement serrées, c’est donc sûrement moins le cas aux heures de rush. Et ce n’est pas
sur la terrasse, pourtant bien aménagée, qu’on pourra se réfugier vu la circulation !

Qu’est-ce qu’on vous sert avec ça ? Pour ceux que le petit noir empêche de dormir – même si d’aucuns pensent que
c’est plutôt dormir qui empêche d’en boire ! * -, la Maison propose des tisanes bio dont le « jardin clos » au gingembre
et au citron, aux multiples vertus** … et pas seulement la bagatelle !
Pour les accompagner, un petit-déjeuner de bonne facture ou quelques douceurs concoctées dans la cuisine.
Installée dans une petite cabane en bois, elle est ouverte sur la salle : en voilà qui n’ont rien à cacher ! 

Pour conclure : du bois mais pas d’embûches.

https://www.facebook.com/Gloriette-Cafe

* « Boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche de boire du café. » (Philippe Geluck)
** Tous deux possèdent des vertus dépuratives ; ensemble, ils vont nettoyer le corps, et notamment le sang. 


O Coffee
01/09/2019

O Coffee

Le 1er septembre 2019

O Coffee, 23 rue de Lourmel*, 75 015 Paris
Tous les jours, de 8h à 17h (9h le WE)
Note globale : 13
Situation : 11
Cadre : 12
Accueil : 12
Ambiance : 14
Café : 17
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Collectionneur de papillons » (essuie-glace)

 

C’est la rentrée : bleu de travail, agenda pro et … nouveaux cafés !
Pour démarrer cette nouvelle année, que diriez-vous d’un coffee shop ?
Un quoi ? Une boutique où l’on boit du café, si vous préférez … mais pas que !
Le concept est aussi simple que le cadre : on y vient comme on est pour faire ce que l’on veut ;
siroter une boisson, grignoter des muffins ou petit-déjeuner en plein après-midi, le tout dans une atmosphère détendue.
Du matin au soir, on y est comme chez soi mais à l’extérieur, seul au milieu des autres ou profitant de leur proximité pour échanger. En résumé, c’est un salon de thé … à l’américaine !
Et ce qui est là-bas une institution se développe chez nous à vitesse grand V.

Surfant sur la tendance, j’en ai choisi un à l’ambiance australienne : un vrai repère de surfeurs urbains, si l’on en croit
les magazines, photos et planches suspendues. La déco se veut cosy mais manque de netteté, les pièces sont exigües ;
on comprend vite que ce n’est pas vraiment un endroit où se poser. Le turnover est permanent : habitants du quartier, travailleurs voisins et vagues d’asiatiques (il doit y avoir un hôtel répertorié dans leurs guides à côté !), qui commandent, consomment ou emportent sous une musique entraînante mais trop forte : pas vraiment reposant !

Par contre, rien à dire sur le café, tout droit venu de la Brûlerie de Belleville et préparé avec soin dans la rutilante Marzocco par deux baristas** en tablier-jean. Accompagné d’un mini broc d’eau chaude, l’expresso est un vrai nectar et le Latte art est particulièrement réussi – dommage qu’il soit servi dans un verre de cantine XXL !

Pour conclure : un café où l’on s’entasse***

https://www.facebook.com/O-Coffee-shop-899618906724142/

* A 100m de ma boulangerie alsacienne préférée (et vous pouvez vous fier à mon expérience !),
tous les jours sauf le mardi, de 7h à 20h et jusqu’à 19h le dimanche, au 18 de la même rue.
** Propriétaires du Coffee shop et tous deux anglophones, Matthew est australien et Timothée français.
Après avoir participé à des évènements, pop-up et Food Market avec leur vélo triporteur pendant un an,
ils ont ouvert fin 2016 leur coffee shop comme à Melbourne.
*** Pas sans tasse … cent tasses ! 😉


Cafe Ella
26/05/2019

Café Ella

Le 26 mai 2019

Café Ella, 85 rue de la Convention, 75015 Paris
Tous les jours, de 7h à 1h
Note globale : 13
Situation : 12
Cadre : 14
Accueil : 13
Ambiance : 13
Café : 14
Prix d’un café : 2,20 €

 

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Mère d’huiles » (ENA) 

 

Elle a le prénom d’une des plus célèbres chanteuses de l’histoire du jazz*. 

Elle a une terrasse pleine de pep avec son store rayé rouge et blanc, à l’angle de la très passante rue de la Convention – donc bruyante … comme souvent à Paris.

Elle a su conserver tous les codes des brasseries parisiennes : parquet et briques, grand comptoir en zinc, chaises en bois
et banquettes de velours rouge.

Elle a une ambiance tranquille, de bonne heure, le dimanche matin : seuls quelques habitués sont plongés dans leur quotidien ou font un brin de causette au comptoir, tandis qu’une poignée de touristes profitent d’un (très complet)
petit-déjeuner à la française : un premier repas qui ne compte visiblement pas pour du beurre !

Elle a de la gouaille, sa patronne : tout en préparant les commandes, elle commente avec les premiers les potins du quartier. Le garçon de salle, lui, est plutôt timide ascendant introverti, mais professionnel … et brique la salle dès
qu’il a une minute.

Elle a un bon expresso servi dans une jolie tasse ronde rouge vif et accompagné de son petit verre d’eau. Et une carte
bien ella-borée avec, notamment, d’intrigants rafraîchissements comme le « Jus détox pomme-citron-concombre »
ou le « Suprême santé betterave-curcuma-pomme-gingembre » qui attisent nos papilles.

Elle a une bonne vib’, cette brasserie de quartier …

Pour conclure : visit Ella très vite !

https://hoodspot.fr/restaurant/cafe-ella

* « The First Lady of Swing », considérée, avec Sarah Vaughan, Nina Simone et Billie Holiday, comme l’une des quatre
plus grandes chanteuses de jazz de l’histoire. Ella Fitzgerald était renommée pour la pureté de sa voix et sa capacité d’improvisation, particulièrement en scat. Ses 70 albums se sont vendus à 40 millions d’exemplaires en près de 60 ans d’une carrière couronnée par 14 Grammy Awards.

 

 

 

 

 

 


Café Poussette Mombini 75015
23/12/2018

Mombini

Le 23 décembre 2018

Mombini, 22 rue Gerber, 75 015 Paris
Du mardi au dimanche, de 10h30 à 19h
Note globale : 15
Situation : 13
Cadre : 15
Accueil : 14
Ambiance : 17
Café : 14
Prix d’un café : 2,50 €

Aux mots croisés du jour :
La meilleure def’: « Adjoint aux mères » (biberon)

 

Petit Papa Noël,
Quand tu descendras dans l’XVème,
Trouver des jouets par milliers,
Passe donc par la rue Gerber :
C’est là que les mombini vont chercher leurs idées !

D’abord un tour du monde, puis un nourrisson pour un jeune couple franco-italien … qui réalise alors la difficulté de sortir
à Paris avec un enfant en bas âge. Il imagine donc un espace, à la fois convivial et ludique, pour les mères et leurs enfants – d’où le nom de Mombini, contraction de mamma et bambini -, mais aussi les papas.

L’espace boutique est frais et coloré : doudous, hochets, layette, mobiles et autres accessoires pour les touts petits,
jouets en bois, petits meubles et éléments de déco ; des produits originaux et bien conçus.

Au fond, surprise : un « Café-poussettes » ! On laisse la sienne à l’entrée (déjà fort encombrée par les précédents)
pour s’installer dans un petit salon de style scandinave éclairé par un puits de lumière.
De la cuisine américaine  s’échappent de bonnes effluves de brownies, cookies, carrot et cheese cakes.
Le barista y prépare latte, macchiato, cappucino et expresso – et même « babyccino », pour les moins de 10 ans !

En face, c’est le coin des plus jeunes qui s’activent à la dînette, font rouler le train ou empilent des cubes, tandis que leurs aînés feuillettent des albums allongés sur de grands coussins. Un cadre à leur mesure où ils s’amusent tranquillement. C’est simple, on ne les entend pas. Et pourtant, ils sont nombreux ce matin !

A l’étage, une grande salle est destinée aux (nombreux) ateliers d’éveil et de bien-être pour les futurs ou jeunes parents,
bébés et enfants*, voire à l’animation d’anniversaires à thèmes.

Pour conclure : fini le pousse-café, place au poussette-café !

http://mombini.com

* Sculpture-modelage, contes et création, contes pour les plus petits, yoga maman-bébé, apprentissage du portage en écharpe, premiers secours, massage bébés, éveil corporel des 0-6 mois, gym des 7-12 mois, éveil musical parents-bébés, communiquer avec bébé par les signes, gym des 1-3 ans, yoga enfant, anglais ludique, initiation à la technologie avec des
Lego, yoga adultes.


Cafe-Convention-Vaugirard
01/04/2018

Café Convention

Café Convention, 200 rue de la Convention, 75 015 Paris |
Tous les jours, de 7h30 à 2h | Station Vélib’ Convention

Note globale : 13
Situation : 14
Cadre : 14
Accueil : 13
Ambiance : 13
Café : 13
Prix d’un café : 2,50 €

(suite…)


Page 1 of 3123