image_pdfimage_print
Chaussée de la Muette
06/06/2021

Madison Caffè

image_pdfimage_print

Le 6 juin 2021
Madison Caffè, 10 Chaussée de la Muette, 75 116 Paris
Tous les jours de 9h à 21h (Minuit hors couvre-feu) 
Note globale : 16
Situation : 14
Cadre : 15
Accueil : 14
Ambiance : 15
Café : 14 
Prix d’un café : 2,50 €
Brunch le WE de 11h à 16h

 

Octobre 2019, une trattoria remplace le Grand Bistrot de la Muette : le Madison* Caffè. Pourtant, son nom évoque plutôt l’autre côté de l’Atlantique. On pense au Madison Square Garden à l’époque de la prohibition, avec sa mythique salle de boxe. D’ailleurs, tout nous le rappelle : les briques rouges brûlées aux murs, tuyauteries apparentes, ventilateurs vintage, sols carrelés, chaises Tolix dépareillées, tables taguées au chalumeau, jusqu’aux longs néons rouges. On y est !  

Il suffit de prendre place pour boire un verre ou manger un morceau sur l’une des balançoires géantes ou cages de combat suspendues : nous voilà transportés cent ans en arrière. Au mur, des boxeurs iconiques, des gants de boxe en tous genres et des jambons crus en guise de punching ball. On assiste à un combat de boxe sur Madison Avenue. Les adversaires arrivent ; ils montent sur le ring, le match commence …

– Première reprise : le pizzaiolo enfourne ses pizzas** dans le four à bois en hurlant devant la jeunesse du quartier qui attend ses Napolitaines. L’ambiance est survoltée, le Prosecco coule à flots. Son adversaire a baissé la garde, il jette l’éponge. Un coup de gong interrompt l’affrontement …

– Deuxième reprise : le pastaiolo a retrouvé ses esprits. Dans son aquarium de verre, il fait le show. Ses mains expertes confectionnent en live pas moins de dix sortes de pâtes extra-fraîches***, servies dans des casseroles en cuivre XXL. Attablées devant leur verre de chianti, des célébrités le regardent médusées, Lenny Kravitz, Alice Taglioni, Laurent Delahousse et tutti quanti. Le pizzaiolo est mis KO.

… Je sors de ma rêverie : ça, c’était dans une autre vie, celle d’avant le Covid ! Pour l’heure, seule la terrasse est accessible. Mais c’est déjà un luxe : il y a seulement deux semaines, nous nous contentions d’en rêver depuis des mois. Et plutôt que de prendre des coups … on les boit !

Pour conclure : « La boxe est réputée être le plus dur de tous les sports, alors qu’en fait, c’est juste un coup à prendre. »
Marc Escayrol****

https://www.madisoncaffe.fr

* Danse en ligne, créée à la fin des années 1950 aux États-Unis et popularisée au début des années 1960.
** A la farine bio italienne qu’il a laissée reposer six jours, les moins chères de Paris : 5 € !
*** Orecchiete, linguini, mafaldines, lasagnes, tagliatelles, coquillettes, fusilli, ravioli, spaghetti et macaroni.
**** Auteur et humoriste français né en 1957,  cf. « Mots et Grumots », dictionnaire humoristique.


Boulogne-Billancourt
30/05/2021

Mother

image_pdfimage_print

Le 30 mai 2021
Mother, 103 bd Jean Jaurès, 92100 Boulogne-Billancourt
Tous les jours de 8h30 à 21h (Couvre-feu) 
Note globale : 16
Situation : 15
Cadre : 16
Accueil : 16
Ambiance : 15
Café : 16 
Prix d’un café : 2,90 €
Brunch (tous les jours) : 22€

 

Mother a déboulonné El Rancho ! C’était il y a un an : l’ancien restaurant de chaîne est devenu brasserie.
Depuis, les Boulonnais s’y retrouvent, sur la Grand-Place de la ville, pour un petit-déjeuner business, un brunch familial, un repas entre amis ou un simple café après une séance de ciné ou un shopping au centre commercial voisin.

Aux manettes, deux passionnées :
Charlotte a repris l’établissement de son père (et sa cave à vin exposée dans la salle !),
Nathalie a quitté le graphisme pour la cuisine (où elle est révélée au public en 2011 lors de sa participation à MasterChef*).
Un portrait de l’arrière-grand-mère, le cheval d’arçon (du grand-oncle ?) et l’impressionnante collection de Guide Michelin du début du siècle dernier complètent la touche familiale.
Le reste de la déco est tout aussi soigné : murs lambrissés, fauteuils confortables et meubles de bois clair, abat-jours en paille et plantes vertes à foison. De beaux volumes et différentes ambiances achèvent de rendre l’atmosphère ultra cosy et conviviale. Et des chaises hautes permettent aux mères de caler leurs petits d’hommes. C’est vrai que c’est leur fête** aujourd’hui, notre fête … et aussi celle de notre aîné qui souffle ses 32 bougies ! 😉

Mais pour l’heure, impossible de consommer à l’intérieur***.
Va pour l’une des terrasses : avec sa fresque murale verdoyante, son store rayé et ses banquettes de rotin couleur soleil, elle a un avant-goût d’été. Après ces mois de confinements, l’heure est à la détente. Ca tombe bien, notre saturomètre est au plus haut ! Plus besoin de préparer son café, on est servis, et avec le sourire : pour moins de 3€, j’ai l’impression d’être la Reine d’Angleterre !
Il vient du Café Coutume****. Sa texture est soyeuse et son arôme développe les saveurs loin en bouche. Un pur moment de bonheur ! Le Latte de mon cher et tendre affiche un magnifique cœur mais sa mousse, quasi inexistante, se révèle décevante … et la note finale quelque peu amère.

Pour conclure : on espère que Mother fera des petits !

https://www.facebook.com/mother.boulogne/ (Cf. Photo)

* MasterChef est un concours de cuisine télévisé ouvert à ceux qui n’ont jamais travaillé dans un métier de bouche.
** C’est une Américaine qui a milité pour une journée des mères (« Mother’s Day « ). Son état, la Virginie, a choisi le 2è dimanche de mai en 1905, puis l’ensemble des Etats-Unis en 1914. L’Allemagne, le Canada et la majorité des pays ont suivi. Pas la France qui avait dédié ce jour à Jeanne d’Arc : en 1950, elle a donc opté pour le dernier dimanche de mai.
*** Jusqu’au 9 juin encore, le gouvernement n’autorise que les terrasses des restaurants et des brasseries.
**** Torréfacteur à Paris depuis 2011, il sélectionne ses cafés pour permettre la découverte de terroirs insoupçonnés.


Chez Fred ou le Bar des Vedettes
23/05/2021

Chez Fred

image_pdfimage_print

Le 23 mai 2021

Chez Fred, 19 place du Palais, 33 000 Bordeaux
Du lundi au samedi de 7h30 (9h le WE) à 2h (21h pendant le couvre-feu) 
Note globale : 16
Situation : 17
Cadre : 15
Accueil : 17
Ambiance : 17
Café : 14 
Prix d’un café : 2,00 €

 

Enfin ! Depuis mercredi, tous les signaux sont au verre … ou presque :
pour le petit noir au comptoir, nous attendrons le 9 juin.
Pour l’heure, ceux qui n’ont pas été terrassés par le Covid se contentent de savourer leur première gorgée de bière* en terrasse. Les conditions sont encore restreintes : jauge à 50%, moins de 6 par table, gel hydroalcoolique, masque lors des déplacements et horaires contraints – même si le couvre-feu est plus tardif**. Mais ni ces restrictions, ni la pluie (première cliente !), ne douchent notre enthousiasme : à nous la terrassothérapie !

Ca repart très fort : les cafetiers passent de la dépression à la pression – du moins, c’est mon impression. Tables et chaises fleurissent sur les trottoirs. Et sur les places de stationnement adjacentes, de nouvelles terrasses émergent, bâties en hâte avec des palettes. Quant aux clients, ils se bousculent. Les serveurs sont obligés de filtrer ; comme ils ne peuvent ouvrir qu’à moitié de leur capacité, certains préfèrent les champions de la descente (capables de boire pour 2 !)
Mais rien n’arrête les sevrés du café, pas même la météo. S’il le faut, ils viennent avec écharpe, couvre-chef, ciré et parapluie. De petits malins font mine de s’inquiéter :
« On a réservé sur Doctolib, combien de temps faut-il entre 2 doses d’expresso ? »

A Bord’eaux aussi, c’est l’effervescence. Non loin de la Garonne, Fred, le patron du Bar des Vedettes, a ressorti son mobilier et ses guirlandes de loupiotes. La placette a pris des airs de fête ; on dirait le sud !*** L’atmosphère est chaleureuse et tranquille. Pas une voiture, bien qu’on soit au cœur du centre historique. On aperçoit d’ailleurs la majestueuse silhouette de la Porte Cailhau****, monument emblématique s’il en est. Que dis-je ? Chais d’œuvre !!
Et quand le soleil se couche sur la place, la terrasse de Fred devient un lieu mag’hic.
Pas étonnant que les bordelais s’y précipitent …

Pour conclure : avec le lancement du barathon, n’oubliez pas la modération !

http://www.barchezfred.com

* Cf. « La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » est un recueil de Philippe Delerm (1997).  Pour lui, le bonheur tient en 34 « plaisirs minuscules ». Il évoque, sous forme de petites séquences, la satisfaction immense qu’il tire de petits gestes insignifiants et nous rappelle que prendre le temps, socialement ou pour soi, n’est pas une perte de temps. 
** Il passe de 19 à 21h.
*** Chanson écrite et interprétée par Nino Ferrer en 1975, son plus grand succès.
**** Appelée aussi porte du Palais, elle faisait office à la fois de porte défensive et d’arc de triomphe. Construite en 1450, elle est classée monument historique depuis le 28 mai 1883.


Pourboire
16/05/2021

Pourboire …

image_pdfimage_print

Corona Café / 36

Dimanche 16 mai 2021

 

A nous le petit noir en terrasse ! Ce sera mercredi* : il était temps ! Les cafetiers n’en peuvent plus, ils sont à sec. Ils vont vraiment avoir besoin de pourboires.
Ca tombe bien, les clients reviennent pour boire et nombre d’entre eux paieront en liquide.
Certains refusaient de verser un pourboire en verre et contre tout – voire préféraient être mal servis pour l’économiser ! D’autres faisaient les malins et demandaient un verre d’eau pour déclarer ensuite : « Gardez, c’est pour-boire ! ». Mais beaucoup laissaient quelques pièces … ou plus : des serveurs arrivaient ainsi à doubler leur salaire !
Problème : les donateurs les plus généreux sont souvent les plus âgés (donc pas éternels !) et avec l’avènement des cartes bancaires**, le pourboire se fait plus rare.

Comment en récupérer ? Un serveur, qui a de la bouteille, nous livre ses secrets :

  • Souriez, c’est la base !
    Gare au sale-air, les clients viennent pour passer un bon moment.
    Et puis, présentez-vous. Si vous annoncez : « Bonjour, je m’appelle Félix***, c’est moi qui m’occupe de vous ce midi ; avez-vous une idée de ce que vous voulez commander ? », vous recevrez 30 % de plus que si vous prenez juste la commande.
    Et si vous avez un accessoire (cravate ou autre), encore davantage !
  • Regardez vos clients, ils verront que vous êtes attentif à leurs besoins.
    Répétez la commande, c’est un gage de compétence (augmentation de 68% !) ; accessoirement, cela vous évitera d’éventuelles erreurs !
  • Manifestez votre considération, cela influencera positivement vos clients.
    On a tendance à aimer ceux qui nous estiment,
    ils seront donc instinctivement dans une disposition favorable.
    Félicitez-les pour leur choix en notant leur commande ou adressez-leur un message agréable  : “C’était un plaisir de vous servir ce midi, passez une très belle journée”.
  • Créez une bonne ambiance (toujours dans la juste distance !) : faites un bon mot, racontez une histoire drôle ou trouvez des points communs avec votre client. 
    Et mettez-vous les petits d’hommes dans la poche s’il y en a, leurs géniteurs seront conquis ! (coloriages, tours de magie etc.)
  • Soignez la touche finale : les recherches montrent qu’on est très fortement influencé par ce qu’on a vu ou entendu en dernier. Cela impacte donc le pourboire :
    ajoutez une douceur, griffonnez un smiley ou un « Merci » sur la note … ou annoncez simplement du beau temps !

* Après 37 semaines de fermeture depuis mars 2020 !
Il faudra attendre le 9 juin pour l’intérieur et le 30 juin la fin du couvre-feu.
** En France, le pourboire ne peut être intégré à la facture.
Pourtant, la machine peut proposer d’en indiquer le montant avant d’entrer son code, comme c’est l’usage au Québec par exemple.
*** Ce prénom est issu du latin et signifie « heureux ». 


Prendre un café au bureau
09/05/2021

Machine à café

image_pdfimage_print

Corona Café / 35

Dimanche 9 mai 2021

 

La machine à café ?
Pour Richard Branson*, c’est le meilleur outil de communication !
Oui, mais ça, c’était avant la pandémie !
Depuis, les salariés doivent porter un masque … lequel rend, vous en conviendrez, l’absorption d’un liquide délicate !
Or, si le ministère du Travail prévoit quelques exceptions sur le port du premier, pas un mot sur les pauses café …

« Il faut faire appel au bon sens et reprendre les fondamentaux », déclare un responsable des ressources humaines.
Mais comme le chef d’entreprise est garant de la santé de ses salariés, il doit veiller à ce qu’ils se protègent les uns des autres … et en matière de café, certains mettent le paquet :

–        Lavez-vous soigneusement les mains avec du savon ou du gel hydro alcoolique puis placez-les sous le sèche-mains automatique ou utilisez des serviettes  de papier jetables (pour faire plaisir aux zécolos !)

–        Dirigez-vous vers la machine à café en respectant la distanciation sociale,  soit plus d’un mètre de vos collègues (Bonjour la convivialité !)

–        Miracle, la machine est libre : avancez, seul(e) ! C’est le moment de mettre vos gants. Si vous n’en avez pas, nettoyez scrupuleusement la façade de la machine avec une lingette désinfectante.

–        Prenez un gobelet  et posez-le sur le réceptacle, appuyez sur le bouton de votre choix puis laissez couler votre café. Normalement, vous devez sentir ses arômes, sinon :
a )      le virus est déjà à l’œuvre (comme test anti-Covid, y a pas mieux !)
b )      le café n’a aucun goût (autant prendre directement un verre d’eau !)

–        Maintenant, jetez les gants et récupérez votre café (Mais oui, tout arrive !) 
a )      Vous avez un siroteur** ou autre masque permettant de boire sans l’ôter ? Dégustez-le tranquillement …
b )      Vous n’avez pas de masque spécifique ? Isolez-vous près d’une fenêtre ouverte et baissez votre masque.
Dix minutes chrono, pas plus. C’est ce que la Ministre du travail vous autorise … pour que vous ayez le temps de souffler sur  votre café pour le refroidir !

–        Remettez votre masque et jetez votre gobelet (Attention : pas l’inverse !!)

–        Retournez aux sanitaires vous désinfecter les mains avec du savon ou du gel hydro alcoolique et séchez-les avec le plus grand soin …

          Avec tout ça, l’heure a tourné, il est temps de rentrer chez vous !

 

* Entrepreneur britannique, connu grâce aux succès de sa marque Virgin Group.
** http://lescafesdottilie.fr/siroteur-masque/

Illustration de Babouse
,
François-Henry Monier de son vrai nom, dessinateur de presse, journaliste et auteur de bandes-dessinées, né le 8 mai 1972.


Page 2 of 9312345...102030...Last »